Émeraude

Pistes pédagogiques

Lectures à faire avec les enfants, suivies de discussions autours de différentes thématiques :

La colère de Banshee, Jean-François Chabas et David Sala, Casterman, 2010.
Suite à cette lecture, discutez autour des émotions. Vous êtes libre de mener la discussion comme bon vous semble, mais voici quelques pistes. Il s’agit d’une discussion libre, sans jugement où tout le monde peut prendre la parole :
  • - Les enfants ont-ils déjà été en colère ? Furieux ? Fulminant ? Bouillonnant ? Hors d’eux ? Courroucé ? Enragé ?...
  • - Pour quelle raison ? Pourquoi Banshee était-elle en colère ?
  • - Qu’avaient-ils alors envie de faire ? Pleurer ? Crier ? Taper ? Jeter quelque chose ? Faire du mal, à soi, aux autres ? etc. Qu’a fait Banshee ?
  • - Qu’est-ce qui les a apaisé ? Comment ? Pourquoi ? Quel était leur état ensuite ? Apaisé, Calme, triste, joyeux, fatigué, ... Pourquoi Banshee s’est-elle apaisée ?
  • - Quelles sont les autres émotions qu’ils connaissent ? Joie, surprise, peur, tristesse, inquiétude, amour, calme, mélancolie... Essayer de décrire les différentes émotions ensemble (utiliser les couleur, les animaux, la météo... tout est possible)
  • - Est-ce facile de parler des émotions ? De les définir ? Pourquoi ? C’est très personnel ? Il faut utiliser des images ?

Faire le lien avec la poésie :
Lire des poèmes ensemble et tenter de trouver ce qu’ils expriment ( exemples : Il pleure dans mon cœur, Paul Verlaine ou La terre est bleue comme une orange, Paul Éluard ou L’heure du crime, Maurice Carême... et je suis sûre que vous en connaissez d’autre...)

Vous pouvez aussi essayer de trouver ensemble les images poétiques dans le texte de l’album (Jean-François Chabas est un auteur dont l’écriture est très raffinée, très imagée)

  • - À quoi compare-t-il les traces de pas de Banshee sur le sol ?
  • - Comment décrit-il les yeux de Banshee en colère ?
  • - Dans sa colère, Banshee tourne sur elle-même comme... ?
  • - Que pense l’océan et le vent de la colère de Banshee ? (peur, inquiétude...) etc.

Enfin, dans le spectacle Émeraude, trois poèmes de l’artiste Jean Arp sont lus. En voici un, que vous pouvez découvrir ensemble, et discuter atour de ce que chacun a ressenti à son écoute : (poème écrit en allemand à l’origine, si les enfants sont germanophone, n’hésitez pas à me demander la version allemande)

Une diseuse de contes

Au bord de la Terre
je suis assis à une petite table
Et dessine des cristaux et de petites plumes.
Doucement et prudemment
Mon ombre se détache de moi
Et devient une chenille vorace.
Elle veut me dévorer.
Mais ma cloche lumineuse
Mais ma flûte rêveuse
Mais mon lac ailé
encercle voile et bruisse autour
de la chenille vorace
Jusqu’à ce qu’elle devienne
Une diseuse conte.

Jean Hans Arp


***


L'arbre sans fin, Claude Ponti, L'École des Loisirs, 1992.

Discussion avec les enfants sur les émotions de nouveau :

  • - Quelles émotions traverse Hippolène ?
  • - Comment réagit Hippolène quand elle est triste, ou quand elle a peur ? (transformation en larme, en pierre...)
  • - À quel insecte ressemble le vrai miroir ? (scarabée, en Égypte symbolique de la renaissance)
  • - Sur le dos de quel animal Hippolène descend les marches jusqu’à son arbre ? (tortue, symbole de sagesse, qui porte le monde)
  • - Combien de temps dure le voyage d’Hippolène ?
  • - De qui Hippolène n’a plus peur à la fin de l’histoire ? (D’elle-même) Comment vainc-t-elle le terrible Ortic ? (Confiance)

Discussion autour de l’aventure, des épreuves qui font grandir
Hippolène, à la fin a un nouveau nom, une nouvelle coiffure : elle devient une jeune fille.
Question du cycle, grand-mère, mère, fille... (relire ensemble la chanson de l’arbre)

Atelier autour de la construction d’un arbre généalogique avec les enfants, afin qu’ils prennent conscience de ce cycle ? Pourquoi appelle-t-on cela un arbre généalogique ?

Après cette lecture, il est aussi possible d’évoquer avec les enfants, en délicatesse et dans le respect de chacun, la question de la mort :

  • - Pourquoi Hippolène est-elle triste ?
  • - Les enfants ont-ils eux aussi vécu la perte d’un proche ? Comment se sont-ils sentit ? (tristesse, inquiétude, incompréhension...) Comment ont-ils traversé ce moment ? Avec quelle aide ? Etc.

Dans le spectacle Émeraude, l’héroïne perd son ami d’enfance, un oiseau nommé Perruque. Comme Hipollène, elle vivra de nombreuses aventures pour surmonter cette épreuve.


***


Le Livre qui n'a jamais été ouvert, Suk Jun Ye et Oh Jung Taek, Autrement, 2008.

Discussion très libre sur ce que les enfants ont reçu, compris, interprété de cette lecture (monde du rêve, de la forêt, des animaux...)

Question du mystère : qui y-a-t’il dans le livre qui n’a jamais été ouvert ?

Un livre qui parle de lui-même, de sa propre histoire
Que fait la petite fille avec le livre ?

Discussion autour de la danse

  • Qu’est-ce que c’est pour eux ?
  • Y-en a t’il qui font de la danse après l’école ?
  • Ou qui ont vu des spectacles de danse ?
Faire un rapport avec la poésie : la danse c’est exprimer des images, des émotions, raconter des histoires mais pas avec des mots, avec des gestes...

Si possibilité de visionner des extraits vidéo avec les enfants :

  • Loie Fuller, Danse Serpentine réinterprétée par la danseuse Jody Sperling :
  • Pina Bausch, Vollmond (extrait) :
  • Ohad Naharin, Three (extraits) :
Après chaque extrait, discuter avec les enfants sur ce qu’ils ont perçu, senti...

Dans le spectacle Émeraude, il y a aussi des moments de danse, ils viennent aux moments où l’héroïne s’endort et rêve.


***


Le Masque, Stéphane Servant et Ilya Green, Didier Jeunesse, 2011.

Reprise de la discussion autour des émotions, quelles émotions traverse Petit Frère ? Comment s’apaise -t-il ?

Discussion autour du masque

  • qu’est-ce que c’est ?
  • Quel sont ses pouvoirs ?
  • Quels dangers cache-t-il ?
  • Pourquoi, selon eux, Petit Frère n’arrive plus a redevenir lui-même ?

Discussion autour des métamorphoses des jeux :

  • les enfants jouent-ils a se transformer ? En quoi ?
  • Ont-ils déjà été forts comme un ours ? Drôle comme un singe ? Furieux comme un loup ?
  • Comment retrouvent-ils leur forme de petit garçon ou petite fille ?
  • Etc.

Jeux de trouver quel animal ils sont aujourd’hui, pourquoi, et de le dessiner ?


Dans le spectacle Émeraude, la petite héroïne est comme Petit Frère : malicieuse, elle aime se transformer pour jouer, mais certaines métamorphoses semblent définitives...


***


Il était un arbre, Émilie Vast, éditions Mémo, 2012.

Discussion avec les enfants toujours autour du cycle, mais cette fois-ci autour du cycle des saisons : printemps, été, automne, hiver...

  • - Que font les animaux à chaque saison ? Et les enfants ?
  • - Comment l’arbre évolue en fonction des saisons ?
  • - Définir ensemble chaque saison
  • etc.


***


Possibilité d’apprendre ensemble la Berceuse de la forêt grâce à l’enregistrement.
Retrouver dans la chanson les termes en rapport avec la forêt et les expliquer ensemble.
Pourquoi pas, faire une promenade, cueillette, reconnaissance en forêt ?

« Gousses, glands, baies,
Herbes, pollen, nervures et jonc.
Sève, souches, fleurs,
Cimes, lisière, taillis, buissons.

Au creux du bois,
la végétation bruisse
des rêves de son feuillage.

Aux faîtes des arbres,
les bougeons dormants murmurent
la Berceuse de la forêt. »

Télécharger

Dans le spectacle Émeraude, l’héroïne vit dans une immense et majestueuse forêt.
Elle la connaît comme sa poche et discute avec les animaux qui l’habitent.


***


Discussion autour de la couleur verte et sa symbolique (la vie, la nature, le renouveau, la chance, l'espoir, la jeunesse, le hasard, le jeu, l'argent, la magie, le poison, le malheur, le démon...)
Livre de référence : Vert, histoire d’une couleur, Michel Pastoureau, Seuil, 2013.

Discussion avec les enfants :

  • - Qu’est-ce qui est vert ? (feuilles d’arbre, feu vert, croix pharmacie, herbe, savon, pomme, militaires, écologie...)
  • - Couleur positive ou négative ? Ou les deux ?
  • - Trouver différentes nuances de vert (vert anis, vert d’eau, vert kaki...)

+ travail plastique autour de cette couleur ?
Peinture à la main ou découpage dans des magazines ou récolte d’objets verts (sac plastiques, bouchons, éponges, perles...) puis assemblage.


***


... Libre court à l’inspiration pédagogique !